Close

Quand l’innovation peut résoudre le problème des déchets plastiques

Face aux enjeux environnementaux, de nombreux débats se font sur la nécessité de revoir notre modèle de société et notamment notre modèle de consommation. Dans cet article, nous n’aborderons pas l’épineux débat idéologique, qui enferme chaque camp dans le sentiment que lui seul détient la vérité.

Source: Carbios

Face aux enjeux environnementaux, de nombreux débats se font sur la nécessité de revoir notre modèle de société et notamment notre modèle de consommation. Dans cet article, nous n’aborderons pas l’épineux débat idéologique, qui enferme chaque camp dans le sentiment que lui seul détient la vérité.

Je ne sais pas pour vous, mais s’il y a une chose que je sais, c’est que je ne sais pas et que la vérité du jour, est rarement celle du lendemain….

Les petits pas plutôt que les grands bouleversements ?

Dans le secteur de l’environnement, les Start-up françaises innovent. Et chacune à leur façon, elles apportent des solutions pragmatiques qui misent bout-à-bout permettent de changer un certain nombre de paradigmes.

Je ne reviendrais pas sur le sujet de l’impression 3D, notamment dans le domaine de l’habitat, qui offre de vrais nouveaux horizons, par l’utilisation raisonnée et locale des matières premières nécessaires à la réalisation des maisons, avec une expérience Italienne intéressante (journal du geek)…

Aujourd’hui, je me focaliserai sur une autre Start-up française, auvergnate qui propose une innovation des plus intéressantes et qui pourrait être LA Solution à la pollution plastique (LeMonde). En effet, l’innovation majeure que propose cette entreprise permettrait de donner une efficacité intéressante quant au recyclage du plastique.

Quelle Innovation ?

Notre jeune pousse Carbios®, en collaboration avec l’INRA de Toulouse a élaboré un nouveau procédé qui permet de digérer les plastiques (PET) et de le réduire en ses plus petits précurseurs grâce à l’utilisation d’un procédé enzymatique. Ces précurseurs peuvent être ainsi utilisés pour la fabrication de plastique neuf (avec les mêmes propriétés physicochimiques que lors d’une production initiale), sans la nécessité d’ajouter du plastique nouvellement produit, comme dans les procédés de recyclage classique.

L’entreprise à annoncer un projet pilote avec TechnipFMC® pour construire une usine de démonstration sur le site de TechnipFMC® de Lyon, ce afin de démontrer la faisabilité et l’intérêt du recyclage enzymatique du PET. Si les résultats obtenus en laboratoire se confirment dans ce pilote, cela ouvrirait des perspectives intéressantes…

Mais encore ?

Il est vrai que dans le questionnement de la politique du tout plastique, on peut se dire, et alors ? En fait l’un n’empêche pas l’autre, et s’il est indéniable qu’il faille réduire notre addiction au plastique et à revenir à une sobriété sur les emballages l’utilisant, comme le montre de façon très clair cet article de Ouest-France. Nous pouvons aussi agir sur comment mieux recycler le plastique, et ce faisant, nous obtiendrons plusieurs effets bénéfiques : réduction de la production de plastique à partir de source carbonée, diminution drastique des déchets relâchés dans la nature (actuellement 91% ne sont pas recyclés – National Géographique) par un intérêt majeur pour son recyclage, relocalisation de sources de matières premières pour la production de produits recyclés (aux propriétés identiques à un produit de novo). Car si on regarde de près, c’est ce que propose Carbios®.

Il est à rappeler que l’objectif en France est ambitieux, nous souhaitons recycler 100% du plastique en France, alors que nous n’en recyclions à peine 20% en 2018. Ceci montre aussi que Carbios® est sur un segment de marché qui ne peut que croître en France et aussi à l’international. Ce qui est plutôt un bon signe pour les futurs développements de cette société.

En conclusion

Il est crucial d’encourager l’émergence de telles innovations sur notre territoire, car cela permet de répondre à deux problématiques :

  • Capacité à recyclé pleinement nos déchets plastiques, en effet grâce à ce procédé ils deviennent matières premières.
  • Réindustrialisation par la création d’une filière complète recyclage/production, avec acquisition et maintien de savoir-faire sur notre territoire.

Ce sont des éléments clés nécessaire à la création de l’industrie et de l’économie de demain, il est donc important de privilégier et protéger nos entreprises dans ce domaine aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top