Close

Lettre ouverte à Jean-Pierre Farandou patron de la SNCF

fountain pen g7b9b7867f 1280

Source : Pixabay

Monsieur, par la présente je vous interpelle sur un sujet qui me tient à cœur et pour lequel la SNCF entreprise publique subventionnée par nos impôts agit avec la plus grande légèreté sur la protection des données personnelles de ses clients !

Vous entreprise française, vous avez fait le choix en toute connaissance de cause, de basculer l’ensemble de vos infrastructures cloud chez AWS (Amazon), qui n’est pas compatible avec le Règlement Général de Protection des Données (RGPD), conséquence de l’arrêt Schremm2 de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE).

Vous ne pouvez pas ignorer que malgré tous les discours lénifiants des commerciaux des acteurs du cloud américain, ils sont soumis à l’extraterritorialité du droit américain, quand bien même leurs serveurs sont localisés en Europe.

Les données personnelles, bancaires et de mobilité des citoyens français et européens utilisant vos services, sont désormais à la merci de la justice américaine ou de leurs services de renseignements.

Si vous pensez que cela n’a aucune importance, je vous rappelle l’affaire Alstom, où la justice américaine a pu arrêter un membre important de la direction d’Alstom dans l’objectif réussi du dépeçage d’Alstom, il faut le reconnaitre avec la complicité de membres du gouvernement français de l’époque.

Je vous demande instamment de réviser votre décision inconsidérée qui met en danger les intérêts nationaux de la France, en plus de faire profiter une entreprise américaine de sommes issus des impôts de mes compatriotes !

J’invite l’ensemble de mes compatriotes qui ont conscience des enjeux géostratégiques et de la nécessité de défendre notre industrie mais aussi le pétrole (les données) de la nouvelle révolution industrielle qu’est le numérique, source de notre développement futur, à écrire à votre DPO (Data Privacy Officer = personne en charge de la protection des données) dont l’adresse mail est la suivante : dpo-sncf@sncf.fr , le courrier suivant :

« Madame, Monsieur,

Par la présente je vous informe que je refuse qu’une quelconque de mes données personnelles passe par les serveurs aws. En effet l’utilisation du cloud AWS (soumis aux lois extraterritoriales américaines) est non conforme au RGPD et suite à l’invalidation du Privacy Shield (arrêt SchremII de la CJUE).

Je vous remercie de m’indiquer la procédure à suivre pour les prochaines commandes de billets qui pourraient me concerner  mon fils et/ou mes parents.

Je vous rappelle que vous avez un mois pour me fournir une réponse, passé ce délai, une plainte sera ouverte auprès de la CNIL.

 

Dans l’attente de votre réponse, bien à vous. »

 

Dans l’espoir que ce courrier provoque une réaction salutaire non seulement de la SNCF, mais aussi de la plupart des grands industriels comme Stellantis (encore Amazon) qui représente les marques comme Peugeot, Citroën, etc…

Bien à vous.

Effisyn SDS

Emmanuel Mawet

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Leave a comment
scroll to top