Close

Nos régions ont du talent !

Source: Pixabay

Dans l’engagement que nous pouvons observer sur le terrain de la souveraineté numérique et industrielle, je souhaiterais aujourd’hui mettre l’accent sur la vitalité et les innovations qui viennent de nos régions. En effet, nous focalisons beaucoup (trop ?) notre attention sur le monde des start-ups et des PME innovantes de la région parisienne, mais si nous sortons de cet effet loupe, nous ne pouvons que constater qu’il existe une force créatrice et innovante dans nos régions.

Ici je donnerais quelques exemples, et je m’excuse par avance auprès de tous les entrepreneurs innovants et à l’énergie phénoménale que je n’évoquerai pas dans cet article. Mais j’espère qu’ils se trouveront bien représentés dans les exemples que je vais donner.

 

Les incubateurs

 

Ce sont des outils nécessaires, sinon suffisants à l’émergence de belles pépites en région. Il faut reconnaitre qu’il y en a une concentration importante dans la région parisienne. Mais les grandes métropoles régionales ne sont pas oubliées. Nous avons donc des incubateurs de qualité à Lille, Lyon, Marseille et Toulouse.

A Lille, par exemple nous avons l’incubateur Euratechnologies qui est l’un des plus gros incubateurs de France et propose 80000m² pour accompagner les start-ups de l’économie numérique. A Lyon, nous trouvons Boost in Lyon, qui est le premier de la région et qui couvre tous les secteurs. Nous avons ensuite Marseille avec deux incubateurs, Marseille Innovation qui concerne plus particulièrement les entreprises du numérique, des médias, de l’audiovisuel et des objets connectés et UppyHub qui couvre les activités touristiques,. Ensuite nous avons bien entendu Toulouse, avec l’incubateur Nubbo qui adresse les domaines comme les Biotech, la Chimie, l’électronique, les logiciels webs…

Ce ne sont que quelques exemples, il y a de multiples initiatives publiques, avec l’aide des CCI ou privées, s’adossant à des écoles de commerce. Ce sont de tels lieux qui permettent l’éclosion de belles initiatives, qui de Start-Up, deviendront des PME ou des licornes…

L’enjeu qui demeure cependant ’est de consolider leur croissance et de leur permettre de garder leur souveraineté, il est regrettable de constater que nos innovations finissent très souvent exploitées par des entreprises du secteur mais américaines…

 

Quelques beaux exemples

 

Vous me pardonnerez, ce que vous pourrez considérer comme un parti pris. Cependant notre écosystème est riche, il y a vraiment pléthore de belles initiatives, et je ne peux être exhaustif, et nous découvrirons des start-ups ou des groupes de stature internationale produits par nos régions.

Je vais m’intéresser au domaine de l’hébergement, et je parlerais ici de trois entreprises actives dans l’hébergement de données qui ont des tailles diverses et sont à des stades de développement différents. Tout d’abord, il y a OVH, né dans le Nord qui est notre champion national reconnu internationalement, et les récents déboires du Data Center de Strasbourg ne doivent pas entacher ce beau succès.

Ensuite, j’aimerais, faire un tour du côté de Clermont-Ferrand, où se situe un hébergeur souverain, o2switch, je tenais à en parler car c’est l’hébergeur de mon site et j’en suis très satisfait. Il s’agit d’un acteur modeste certes, l’ensemble de ses data centers sont sur Clermont-Ferrand, mais cela n’empêche pas la délivrance d’un service de qualité, notamment pour l’hébergement de sites internet. Nous avons aussi besoin d’acteur de taille raisonnable, avec un service de qualité.

Pour finir le côté hébergeur, je vous ai gardé un dernier acteur, qui est Trésorio, il s’agit d’une Start-up Mestoise, qui propose une alternative écoresponsable pour tous les projets gourmands en puissance de calcul. Je trouve le concept des plus intéressant, récupérer la chaleur générée par les serveurs GPU pour produire de l’eau chaude sanitaire. Pour moi, il s’agit d’un acteur à suivre et j’espère qu’il sera possible de lui permettre de trouver sa place dans notre écosystème et de conserver son indépendance…

Une start-up marseillaise, voisins-vigilants et solidaires, a créé une plateforme participative qui permet d’alerter ses voisins et de notifier les forces publiques en cas de comportements suspects dans votre environnement de quartier immédiat. Et je pense que nombre d’entre-nous avons pu déjà observer ces panneaux voisins-vigilants à l’entrée de ville ou quartier, un service intéressant notamment pour les zones rurales, mais pas uniquement.

Il est un domaine que je n’ai pas encore eu l’occasion de bien étudier, il s’agit du « LegalTech », et dans ce domaine la région Lyonnaise nous propose notamment une start-up, que j’ai découverte en préparant cet article qui est myformality, sa valeur ajoutée est d’offrir une marketplace pour l’ensemble des services juridiques et administratives nécessaires aux entrepreneurs…

Pour finir, je souhaiterais vous présenter une start-up/TPE toulousaine, Smartrezo. Quand on parle réseau social, nous pensons tous gafam… Et nous avons tort ! Vous êtes soucieux de vos données personnelles et de l’empreinte que vous laissez sur les réseaux sociaux ? je pense que Smartrezo est une solution intéressante. Mais cela ne s’arrête pas à cela, sa conception est très orientée territoire et ruralité, et il dispose d’un contenu riche, mais qu’il ne tient qu’à nous de continuer à enrichir… Par ailleurs, dans l’offre de service il y a aussi une marketplace pour tout ce qui est circuit court, mais pas seulement. Je trouve l’initiative intéressante, passionnante et je souhaite à ses créateurs tout le succès qu’ils méritent !

 

Conclusions

 

Nous n’avons pu qu’entrapercevoir la richesse de notre écosystème de start-up dans nos régions, il est tout aussi riche que ce que l’on peut trouver en Ile-de-France et c’est tant mieux, cela nous montre que la capacité créatrice et d’innovation existe sur l’ensemble du territoire national. On le sait, toutes hélas ne seront pas destinées à devenir de grands acteurs comme par exemple, OVH.

Cependant, cette souveraineté tant utile à la sauvegarde de nos emplois et de nos compétences nécessaires à notre économie, sont de notre responsabilité à tous. Décideurs ou consommateurs ce sont nos choix qui impactent notre environnement économique. Le choix du moins disant social ou de qualité, court termiste ne nous permettra de conserver et faire croitre notre économie.

Les entreprises nationales établies, ont leur rôle à jouer. En effet, la mise en avant de la politique RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale), trouverait tout son sens dans le choix d’acteur du numérique français, avec un impact sur les deux volets (Social et Environnemental) de la politique RSE de l’entreprise…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top